EVASION TV
Une télévision se trouvant en République de Guinée.

Après la libération des enseignants et syndicalistes du SLECG, l’USTG renonce à sa menace de grève

0

Une douzaine d’enseignants et syndicalistes, arrêtés et poursuivis en justice, ont recouvré leur liberté à l’issue d’un procès qui s’est déroulé au tribunal de première instance de Mafanco.

Le secrétaire général de l’Union syndicale des travailleurs de Guinée (USTG), structure à laquelle est affilié le Syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée (SLECG), s’est réjoui du verdict prononcé le tribunal.

Pour Abdoulaye Sow, ces enseignants ont été ‘’ramassés dans la rue et incarcérés. Après le verdict, celui qui a porté plainte a honte aujourd’hui’’.

Le syndicaliste annonce la reprise des négociations avec le gouvernement pour trouver une issue heureuse à la crise.

Il précise que l’USTG, suite à la libération de ces enseignants et syndicalistes, ne déclenchera pas un mouvement de débrayage. ‘’Il n’y a plus grève des composantes de l’USTG. On est satisfaits pour l’instant’’, déclare-t-il.

‘’Nous sommes un syndicat hautement responsable. Nous allons retourner autour de la table des négociations pour trouver une solution à la crise dans le système éducatif’’, indique-t-il.

‘’On va se battre pour que les enseignants soient satisfaits pour que les élèves retournent en classe. L’éducation est le socle du développement de tout pays. Quiconque bafoue l’éducation aura bafoué le pays. Il faut que tout le monde considère de l’éducation’’, ajoute-t-il.

Leave A Reply

Your email address will not be published.

Left Menu Icon
Right Menu Icon